Envie de participer ?

Guide d’aide à la première compétition

Parents, escrimeurs,

Le Club d’escrime de Haguenau et son  Maître D'Armes vous apportent quelques précisions qui devraient vous aider à mieux comprendre une compétition d’escrime.

Fédération Française d'Escrime

Je souhaite participer à une compétition. Comment faire ?

N’importe quel tireur peu participer à une compétition à partir du moment où ce tireur est licencié dans un club et qu’il a fourni les documents d’aptitude à la compétition lors de son inscription.

Si un tireur souhaite participer à une compétition, il s’inscrit en ligne sur le site internet de club au moins 10 jours à l’avance.

Lorsque le club a connaissance du nombre d'inscrit, il doit trouver les arbitres en conséquence... Exemple, 5 inscrits obligent la présence d'un arbitre. D'où l'importance de nous prévenir assez tôt, mais également de former des arbitres. ( le CEH a toujours pu envoyer les tireurs inscrits, rassurez vous!!)

Le maître d’armes ou comité fera alors le nécessaire pour l’inscrire.

Les compétitions ne sont pas obligatoires, chacun est libre de s’inscrire ou non. Toutefois, une fois l’inscription validée, le tireur doit avertir le plus rapidement possible l’enseignant s’il a un empêchement. En effet, le club est pénalisé lorsqu’il inscrit des tireurs à une compétition et que ces tireurs n’y vont pas (sauf motif médical). Le club organisateur engage alors des frais inutiles.

 Comment se déroule une compétition d’escrime ?

Vous-même ou votre enfant va participer pour la 1ère fois à une compétition :

Il est recommandé de manger des féculents (pâtes, riz) pendant 2 à 3 jours avant pour être au mieux de sa forme le jour J.

Il faut non seulement préparer son matériel (chaussures, chaussettes, pantalon, sous-cuirasse, veste, cuirasse électrique, masque, gant, fil de corps, arme) mais aussi sa licence.

Il est également conseillé d’arriver un peu avant l’appel des tireurs pour ainsi éviter d’être scratché (éliminé) par votre absence et avoir le temps de s’échauffer.

Dès son arrivée, l’escrimeur doit aller confirmer son inscription et régler les droits d’inscriptions.

Puis chaque tireur va disposer d’un certain temps (1/4 heure environ après le scratch) pour s’équiper, vérifier son matériel et s’échauffer avant le début de la compétition.

Pendant ce temps là, les organisateurs enregistrent les présents, organisent les matchs de poules, éditent les différents tableaux nécessaires pour recueillir les résultats.

Vérifiez bien que vous êtes dans la liste des présents et dans la bonne catégorie. Le tireur va ensuite être appelé et faire partie d’une poule. Soyez attentif aux appels micro.

 Qu’est-ce qu’une poule ?

Cercle d'Escrime de Laxou

C’est un groupe de 4 à 7 escrimeurs qui vont s’affronter les uns après les autres : chaque escrimeur va tirer contre tous les autres escrimeurs de sa poule.

Les touches sont jugées par un arbitre.

Le tireur qui marque toutes ses touches est déclaré vainqueur du match.

Si après le temps maximum du combat effectif, aucun tireur n’a marqué tous ses points, celui qui a le plus de points gagne.

Si les tireurs sont à égalité à l’expiration du temps réglementaire, l’arbitre effectue un tirage au sort et accorde une prolongation.

Si l’égalité persiste à la fin de la prolongation, celui qui a remporté le tirage au sort gagne le combat.

Tableau présentant le nombre de touches à mettre et le temps limite pour chaque catégorie en poule

TABLEAU-1.png

Pour suivre un match d’escrime :

 Présentation de l’aire de jeu : la piste d’escrime.

Le coin technique -

Vous remarquerez que les tireurs combattent dans une aire de jeu bien définie délimitée par un tapis métallique ou par des marques au sol. Cette zone s’appelle une piste.

Une piste mesure de 1 à 1,5 mètres de large pour 10 mètres de long jusqu’à la catégorie benjamin et de 1,5 à 2 mètres de large pour 14 mètres de long à partir de la catégorie minime.

La piste est marquée d’une ligne centrale, ainsi que des lignes de mise en garde situées de chaque côté de la ligne centrale.

Si un tireur recule au-delà de la ligne de fond, son adversaire marque un point.

L’avantage des pistes métalliques est d’empêcher les lampes de l’appareil de s’allumer quand les tireurs touchent accidentellement le sol.

 

 La pratique du fleuret, les choses se compliquent légèrement !

  • Pour marquer un point il faut toucher seul sur la surface valable (cuirasse électrique) ou avoir priorité en cas de coup double (voir « Comment a-t-on priorité ? »).

  • La lumière de l’appareil s’allume toujours du côté du tireur qui a touché. Dans ce cas la lumière rouge ou verte s’allume. L’escrimeur dont la lumière s’allume seule marque le point et les tireurs reviennent à leur ligne de mise en garde.

  • Si le tireur touche seul son adversaire en surface non valable (en dehors de la cuirasse électrique), une lumière blanche s’allume. Dans ce cas il n’y a pas de point et les tireurs restent au même endroit sur la piste.

Au fleuret, que se passe-t-il si 2 lumières s’allument en même temps ?

  • 1 lumière blanche de chaque côté : les 2 tireurs ont touché la surface non valable. Il n’y aura pas de point d’attribué.

  • 1 lumière blanche d’un coté et 1 lumière de couleur de l’autre coté ou 1 lumière de couleur de chaque côté : seul l’arbitre est apte à décomposer la phrase d’arme et à juger quel tireur avait priorité. Il y aura point ou non.

 Comment a-t-on priorité ?

L’attaque correctement exécutée est prioritaire (allongement du bras + fente). Pour reprendre la priorité, l’adversaire doit faire échouer l’attaque adverse pour pouvoir attaquer à son tour.

 Pour simplifier, la priorité est prise lorsque :

  • Le bras s’allonge en premier (attaque, pointe en ligne = allonger le bras en premier)

  • La lame adverse est écartée (battement = frapper la lame adverse, parade = écarter une attaque)

  • L’attaque adverse est esquivée par un mouvement rapide du corps vers l’arrière.

Regardez les gestes de l’arbitre : l’arbitre lève la main du côté du tireur qui à marqué le point.

 Capture-decran-2021-11-06-124200.png

Lorsque les matchs de toutes les poules sont finis, le 1er tour de poule est alors terminé. 

Les tireurs doivent se couvrir pour garder leurs muscles au chaud, boire même s’ils n’ont pas soif pour garder leur corps hydraté et s’alimenter légèrement.

Ils ne doivent pas s’énerver, ils auront besoin de leur énergie pour la suite. Ils vont disposer d’un temps plus ou moins long, variable selon le nombre de tireurs.

 Que font les organisateurs pendant ce temps là ?

Ils saisissent les résultats de chaque match de poule à l’aide d’un programme informatique qui permet de gérer l’ensemble de la compétition, catégorie par catégorie.

Le classement du 1er tour de poule ne pourra être affiché que lorsque toutes les poules de la même catégorie de tireurs seront terminées.

Enfin le classement arrive !

Joie ou déception : attention, rien n’est joué ! Tout le monde continue.

Dans certaines compétitions, il peut y avoir un deuxième tour de poule (challenge).

Dans ce cas les poules sont constituées en tenant compte du classement du premier tour.

Comment est fait le classement ?

Le classement est réalisé sur le nombre de victoires (V). S’il y a 2 tours de poules, on additionne les victoires des 2 tours de poules.

Celui qui a le plus grand nombre de victoire est premier.

En cas d’égalité de nombre de victoires, on départage les tireurs grâce à l’indice (I) : c’est la différence entre les touches données (TD) et les touches reçues (TR). Celui qui a l’indice le plus élevé est devant.

Un indice positif indique que le tireur a mis plus de touches qu’il en a reçues.

Un indice négatif indique que le tireur a reçu plus de touches qu’il en a mises.

Le classement permet d’établir le tableau d’élimination directe (TED)

 Qu’est-ce qu’un tableau d’élimination directe (TED) ?

 

Lorsque le classement est établi à la fin des poules, les matchs vont se dérouler de la façon suivante :

Par exemple pour 16 tireurs présents :

  • Le 1er classé va rencontrer le 16ème

  • Le 2ème classé va rencontrer le 15ème

  • Le 3ème classé va rencontrer le 14ème 

  • Le 4ème classé va rencontrer le 13ème 

  • Et ainsi de suite. C’est pourquoi il est important de réussir ses poules : avec un meilleur classement on tirera un adversaire normalement moins fort.

Dans le système de tableau d’élimination directe, on détermine le gagnant de chaque arme par une série de matchs successifs. Dans ce cas, en fonction des catégories, un match peut se composer d’une, de deux ou trois périodes de combat, espacés de repos pendant lesquels seul les entraîneurs peuvent prodiguer des conseils à leurs tireurs.

 

Comme dans le cas des matchs de poule, s’il y a égalité à la fin du temps réglementaire, l’arbitre effectue un tirage au sort et accorde une prolongation. Si l’égalité persiste à la fin de la prolongation, celui qui a remporté le tirage au sort gagne le combat.

Pour savoir d’avance quels tireurs vont s’affronter, l’addition des deux places des tireurs est égale au nombre maximum de tireurs du tableau + 1.

Si le tableau n’est pas complet, certains tireurs peuvent être exemptés du 1er tour d’élimination directe.

Les vainqueurs continuent tandis que les vaincus n’ont plus qu’à rentrer chez eux (sauf les demi finalistes).

Le classement final de la compétition est sur le site extranet de la FFE dans les jours qui suivent la compétition.

Fleuret

Tableau présentant le nombre de touches à mettre et le temps limite pour chaque catégorie en tableau d’élimination directe :

TABELAU-2-EPEE-FLEURET.png
 

Pour conclure

Il faut avant tout que la compétition reste un plaisir, une joie de tirer avec des escrimeurs d’autres clubs.

Merci aux parents qui emmènent leurs enfants en compétition et un merci supplémentaire à ceux qui emmènent en plus les enfants d’autres personnes.

Quant à vous, parents et escrimeurs, pendant un match soyez fair-play. Faites confiance aux arbitres, aux Maîtres d’armes et à votre enfant. Restez derrière les barrières, pensez que l’adversaire de votre enfant est un autre enfant, du même âge que le vôtre. Ne perturbez pas les matchs en cours, encouragez votre tireur, votre club seulement entre les touches d’un match, ne discutez pas avec l’arbitre.

Sachez que le public d’une compétition se doit de respecter le règlement FFE en vigueur, il peut être sanctionné au même titre qu’un escrimeur ou un Maître d’armes.

Consultez le tableau des sanctions par cartons sur le site FFE.